Notre mission

La rue des Femmes est un centre de santé relationnelle qui offre des soins curatifs et préventifs aux femmes en état d’itinérance ou à risque d’y sombrer.

Nous offrons de l’hébergement et des repas mais surtout nous offrons de l’écoute, du respect et de l’amour par nos 50 intervenantes dévouées et formées selon notre modèle d’intervention en santé relationnelle. Par ce modèle, nous travaillons à reconstruire la santé relationnelle en offrant aux femmes qui frappent à nos portes des moyens de guérir leurs blessures, de se reconstruire, de sortir de l’état d’itinérance et surtout de reprendre leur vie. Nous sommes fiers d’affirmer que 67 % des femmes qui sont accueillies et soignées à la Maison Olga vivront de façon stable en logement.

En 2016, ce sont 1 014 femmes différentes que nos 50 intervenantes ont accueillies et soignées. Voici quelques chiffres :

  • 19 000 nuitées dans l’une de nos maisons
  • 64 000 repas chauds servis du matin au soir
  • 52 000 heures de soutien avec intervenante 
  • + de 1 000 femmes soignées avec compassion

Servir et promouvoir la santé relationnelle

Promouvoir et servir la santé relationnelle, en offrant aux femmes qui frappent à sa porte des moyens qui leur permettent de guérir des blessures relationnelles, de se reconstruire et de sortir de l’état d’itinérance, est au cœur de la mission de La rue des Femmes.

Relevant d’un profond désir de transformation sociale, nous visons à donner aux femmes en situation d’itinérance et en difficulté les ressources nécessaires qui leur permettront de reprendre le pouvoir sur leur vie.

Au nombre de ces ressources, nous offrons, entre autres, des lieux de séjour et de vie sécuritaires et adaptés à leur état, une communauté d’inclusion et un environnement chaleureux, des services d’accompagnement et des activités afin qu’elles guérissent leurs grandes blessures et puissent restaurer leur lien – à soi et autres.

La rue des Femmes s’est également engagée à sensibiliser la communauté aux besoins de ces femmes et à leurs réalités, ainsi qu’aux possibilités de leur inclusion dans la société.

Notre vision

Plus spécifiquement, ce désir de transformation sociale procède de la vision de :

  • Créer une communauté d’appartenance axée sur le travail de soutien et de rétablissement du lien, où les femmes blessées et laissées pour compte sont accueillies, soignées, respectées et reconnues avec tout leur potentiel.
  • Susciter une solidarité sociale qui s’appuie sur la recherche d’une solution durable visant à enrayer les causes qui alimentent la souffrance de ces femmes : la pauvreté, l’exclusion, la violence et la marginalité.

L’itinérance, une tragédie sociale qui découle de notre silence

Abandonner des personnes à la rue équivaut à nier leurs droits fondamentaux à la santé et à la sécurité telle qu’énoncée dans la charte des droits et libertés. Ces hommes, ces femmes et ces enfants sont des personnes à part entière, extrêmement blessées, qui ont besoin de soins pour guérir, dans un environnement stable et adapté à leurs besoins.

L’aide aux personnes en état d’itinérance est aussi un devoir de santé publique, d’humanité et de justice sociale. La rue des Femme croit qu’il est primordial de se donner les moyens comme société de se préoccuper et de promouvoir la santé relationnelle pour toutes et pour tous, afin que cesse la mise à la rue de la personne en état d’itinérance.

Notes légales

La rue des Femmes est incorporée comme organisme à but non lucratif sous l’autorité de la Loi sur les compagnies du Québec, Partie III.

Nous sommes enregistrés à titre d’organisme de bienfaisance auprès de l’Agence du Revenu du Canada. Notre numéro d’enregistrement est le : 141242180 RR0001.